L'univers Auto

Quelles sont les particularités des stock-cars et des courses de la NASCAR ?

  • Mes articles

Bienvenue sur monpiaf.fr, passionné de mécanique et de l’univers automobile en général, je vous partage mon savoir faire et j’essaye de répondre aux questions les plus fréquemment posées.

×

Bienvenue sur monpiaf.fr, passionné de mécanique et de l’univers automobile en général, je vous partage mon savoir faire et j’essaye de répondre aux questions les plus fréquemment posées.

Latest Posts

Mises sous les feux des projecteurs tout au long de l’année aux Etats-Unis avec les courses organisées par la NASCAR (National Association for Stock Car Auto Racing), les stock-cars sont des véhicules de série à l’origine accessibles au grand public qui ont été modifiés de telle sorte à ce qu’ils puissent devenir de véritables voitures de course et offrir un spectacle impressionnant.

Comment sont les voitures ?

Si le mot en anglais signifie littéralement « voiture de série », la stock-car n’a l’air d’un véhicule classique qu’en apparence extérieure. A l’origine, ce sont d’anciennes voitures de tourisme produites en masse qui ont été reconverties et altérées presque entièrement : couleurs, moteurs, pneus, freins, etc. seule la forme externe de la carrosserie reste reconnaissable. Le reste est optimisé afin de maximiser les performances des véhicules et de les rendre à même de participer à de grandes courses de vitesse. Certains modèles deviennent capables d’aller au-delà des 300 kilomètres à l’heure. A l’origine, les manufacturiers de stock-cars pouvaient vendre leurs modèles de voitures juste après les courses, mais cette tradition n’est plus d’actualité.

Les véhicules varient selon le type de séries de courses dans lesquelles ils participent, comme le précise le site J’ai Roulé À Daytona. Les Cup Series sont celles qui accueillent les bolides les plus puissants (750 chevaux), capables d’atteindre en moyenne les 96 km/h en 3.4 secondes, alors que ce sont plutôt des voitures de style pickup qui concourent dans les Truck Series. Mais le point commun est que toutes les stock-cars ne peuvent pas dépasser les 1450 kg, et ont des moteurs V8 de 5,86 litres avec une boîte manuelle à 4 vitesses.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par NASCAR (@nascar)

A quoi ressemblent les courses ?

Les amateurs de Formule 1, ou de courses de MotoGP et de l’univers moto, peuvent être rapidement déboussolés face à une compétition de stock-cars. Des voitures qui tournent en rond pendant des heures n’a rien d’impressionnant à première vue. Mais plusieurs particularités de ces courses en font des spectacles uniques qui attirent des foules énormes autour des circuits américains.

La plupart des pistes de NASCAR sont ovales ou circulaires, faites de bitume ou terre battue, avec une longueur variant entre environ 0,4 à 4,2 kilomètres. Dès que le circuit dépasse les 1,6 km, il est nommé Superspeedway. C’est le cas de Talladega dans l’Etat de l’Alabama au Sud-Est des Etats-Unis. La durée des courses varie également : entre 300 et 1000 kilomètres à parcourir pour les pilotes, avec des bolides qui frôlent les 275 km/h en vitesse moyenne. Cela est moins impressionnant que certaines des voitures les plus rapides du monde ou des courses de Formule 1 par exemple, même si sur certains circuits célèbres comme celui de Daytona en Floride, les véhicules sont autorisés à dépasser les 300 km/h.

En dehors de la vitesse, ce qui rend le spectacle réellement passionnant sont les règles : il n’y en n’a pas vraiment. Les concurrents ont tous les droits et peuvent se déstabiliser à coups de collisions, freinages brutaux, dérapages, obstructions, queues de poisson, etc. C’est ce qui fait de ce sport un spectacle aussi palpitant pour les spectateurs que dangereux pour les pilotes.

Qui sont les pilotes ?

L’objectif final de tout coureur en début de saison est de devenir le champion des Cup Series. Cette année, les bookmakers voient le Californien de 29 ans, Kyle Larson, conserver son titre. Sa cote est de 0.5 sur le site de paris sportifs Betway le 25 octobre. Il devance Chase Elliott, champion en 2020 (coté à 3) ou le prodige Kevin Harvick (5). Il faut savoir qu’une année de NASCAR est divisée en deux avec la saison régulière et les playoffs. Les coureurs se disputent des places tout au long de la saison pour tenter de grimper au classement et faire partie des 16 pilotes qui pourront concourir durant les 10 courses finales des playoffs où les compteurs sont remis à zéro. Au fil des compétitions et des années, certains noms sont devenus de véritables stars du milieu. C’est le cas de Kyle Busch. Le pilote de 36 ans détient le record du nombre de victoires en Cup (59), mais aussi en Xfinity Series (102) et Truck Series (61), faisant du natif de Las Vegas une référence.

Avec ses bolides puissants et ses compétitions palpitantes, les courses de stock-cars, notamment celles de la NASCAR, sont un spectacle unique à vivre tout au long de l’année.

 

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Content
0
Amoureux
0
Pas sur
0

Vous aimerez aussi

Plus dans :L'univers Auto

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *